Divers | Art | Loisirs | Autres | Spectacle

Comment faire de plus belles photos de chevaux ? 3 conseils de photographes

Tu aimes les chevaux et tu en prends parfois en photo ? Mais le résultat n’est pas toujours concluant ? Ou tu souhaites participer au concours de la photo du mois et aurais bien besoin de quelques conseils de photographes professionnels ? Moncheval.net vient à ta rescousse : nous avons interviewé trois pros de la photo équestre. Voici leurs conseils !

Mets ces quelques conseils en pratique et poste tes plus belles photos sur moncheval.net pour participer au concours de la photo du mois de mars!

Samy Berkani

Qui es-tu ?

Samy est photographe animalier. Basé dans le Jura, en France, il est autodidacte et n’a donc suivi aucune formation de photographie. Après avoir intégré des clubs photo qui lui ont permis d’échanger avec d’autres photographes, il a surtout progressé en pratiquant et en passant beaucoup de temps sur le terrain.

Samy est photographe à plein temps, et spécialisé dans les animaux sauvages. Concernant les chevaux, « c’est une parenthèse dans ma vie », dit-il, « j’aime les recroiser de temps à autre ».

Attiré dès le départ par les chevaux islandais, il les a d’abord découverts en France, puis en Islande, lorsqu’il y a voyagé en 2013. Il a passé du temps avec ses chevaux, jusqu’à y passer tout l’hiver dans une ferme islandaise pour les côtoyer au quotidien. Samy trouve que les chevaux islandais dégagent une poésie et une sérénité incroyables. Il dit avoir été captivé par « ces boules de poils perdues dans l’immensité glacée ».

De cette aventure est née une exposition photographique suivie par la sortie de son livre Hestur (cheval en Islandais).

Comment préfères-tu photographier les chevaux ?

« J’ai toujours photographié les chevaux comme je photographie les animaux sauvages », raconte Samy. Il a réalisé quelques portraits, mais la grande majorité de ses images représentent des chevaux en liberté dans leur environnement ; en Islande, l’environnement, c’est la glace, la neige, les champs de lave…

Il photographie les chevaux comme des personnages et des sujets à part entière, et est perturbé dès qu’un élément humain s’invite.

Si tu avais un conseil à donner aux membres de moncheval.net, quel serait-il ?

« Communiquer des émotions, c’est le seul conseil que je peux donner »

Selon Samy, il ne s’agit pas de technique, mais de vivre des moments forts et d’être capable de les partager ; « laisser parler son cœur pour provoquer des émotions chez les autres », c’est comme cela que Samy définit la photographie.

Suis Samy sur son profil Moncheval.net, sur sa page Facebook Samy Berkani Pohotography ou sur Instagram @samyberkani

Nancy Landreat Photographe

Qui es-tu ?

Nancy Landreat est basée en région parisienne. Après avoir obtenu son bac, elle a effectué un BTS Photographie à Paris. Cette formation lui a beaucoup apporté et lui a également permis d’apprendre toute la technique nécessaire.

Photographe professionnelle, spécialisée dans l’univers équin, elle ne sait malheureusement pas encore vivre uniquement de cette activité. En parallèle, Nancy est donc retoucheuse professionnelle dans une agence de retouche parisienne.

Montant à cheval depuis l’âge de 10 ans, Nancy a toujours eu l’envie de combiner ses deux passions – les chevaux et la photographie – dans son métier.

Comment préfères-tu photographier les chevaux ?

Lorsqu’elle a commencé, Nancy faisait surtout de la photographie hippique, mais avec le temps, elle se rend compte qu’elle est plus passionnée par les portraits équins. Elle aime se servir du décor, que ce soit l’architecture ou le paysage pour mettre en valeur ses sujets, ses images, et sortir de l’ordinaire.

Si tu avais un conseil à donner aux membres de moncheval.net, quel serait-il ?

« Pas besoin d’avoir l’appareil photo dernier cri, car vous êtes seul maître de votre appareil photo »

Selon Nancy, il n’y a malheureusement pas de secret pour réussir ses photos. Il faut d’abord apprendre à connaître son appareil et tous ses paramètres. La technique doit aussi être acquise à 100% avant d’investir dans du matériel professionnel.

Nancy finit en disant « Et comme tout bon métier, je pense que si l’on se démène et que l’on fait ses photos avec passion, le résultat primera ! ». On n’aurait pas pu dire mieux !

Suis Nancy sur sa page Facebook Nancy Landreat Photographe ou sur Instagram @nancyl.photographe !

 

PrettyHorse Photography

Qui es-tu ?

Vanessa Boucher est née en Belgique et habite dans le Hainaut. Depuis toujours, elle est attirée par le côté artistique et magique de la photographie. Sa curiosité l’a poussée à vouloir comprendre cette « magie ». C’est ainsi qu’elle a commencé à apprendre la photo toute seule. Elle raconte qu’Eden, le cheval de sa vie, a été « le précurseur et l’inspirateur de sa vie », depuis qu’elle l’a rencontré.

Après avoir obtenu un graduat en secrétariat de direction, Vanessa a travaillé dans différents secteurs d’activités, mais elle a toujours continué à pratiquer la photographie en parallèle.

Maintenant, Vanessa suit une formation d’Opérateur Prises de vue Multicam chez Technocité. Elle y apprend les techniques de l’image, le cadrage, l’installation d’une régie et elle a même une initiation au son. Cette formation va lui permettre de rajouter une corde à son arc. « Se lancer en tant que photographe est très difficile, il ne faut pas se voiler la face », dit-elle. En s’armant de patience et de courage, et en s’investissant chaque jour à 100% dans sa passion, elle espère bien y arriver un jour. Le fait de créer quelque chose est très important à ses yeux. Elle tente toujours de créer un univers dans lequel transporter les gens et leurs chevaux, sans nécessairement avoir en tête les débouchés commerciaux.

Comment préfères-tu photographier les chevaux ?

Vanessa a commencé à photographier des chevaux quand elle a rencontré les siens, en 2004. Au début, le but était de conserver des souvenirs et l’appareil photo n’avait pas beaucoup d’importance. En 2010, elle a fait l’acquisition de son premier reflex, mais pour elle, le matériel n’est pas le plus important : « c’est le contexte et le résultat recherché qui dictent le choix du matériel, mais ce qui rend une image intéressante, c’est l’œil du photographe, son travail et sa patience, mais pas forcément la qualité de tel ou tel matériel ». Le choix du matériel est ensuite une question de technique et d’opportunités.

Vanessa dit qu’elle ignore où elle va mais qu’elle a besoin de rêve et d’imagination. Elle photographie de manière spontanée, sans jamais faire de croquis préalables, même si elle a des idées en tête. Elle compose au fur et à mesure, en photographiant dans sa tête et en expérimentant avec son imagination. « Chaque photo accumule ainsi tout ce qui se passe dans ma vie, en termes d’émotions et de sentiments, positifs ou négatifs. La photographie et mes chevaux sont ma thérapie, mon équilibre ! ». Elle n’a pas de préférence sur le genre de photos qu’elle prend : elle s’adapte à chaque demande et à chaque situation.

Si tu avais un conseil à donner aux membres de moncheval.net, quel serait-il ?

« Si la photographie te passionne, laisse-toi absorber par elle et prend des photos dès que tu en as l’occasion. Il faut travailler et être persévérant, et surtout être toi-même dans la restitution de ton travail. N’essaie pas de ressembler à quelqu’un d’autre ».

« Laisse tes émotions s’exprimer et essaie de les comprendre, car elles ont une réelle fonction et elles méritent d’être partagées »

Tu peux suivre Vanessa sur sa page Facebook Prettyhorse Photography ou sur Instagram @prettyhorse_photography !

(Photo de l'article : Prettyhorse Photography)

Vous devez vous connecter pour lire les éventuels commentaires à cet article.

Créer un compte ou Se connecter (si vous avez déjà un compte)

Membres

4978

photos

1863

likes

2231