Santé | Actualité | Alimentation | Bien-être | Elevage

La remise au pré : attention à l'herbe de printemps

La saison de prairie va bientôt commencer. Beaucoup d’écuries ferment leurs prairies pendant la saison automne-hiver afin de laisser à l’herbe le temps de récupérer. Nos chevaux, gardés au box et limités à des sorties au paddock pendant cette période, ne sont que trop heureux de retrouver les prairies, et on aurait tendance à les laisser profiter toute la journée lors de ces premières sorties. Pourtant, mieux vaut limiter le temps au pré en ce début de saison et prendre ses précautions, car les jeunes herbes présentent certains risques pour la santé.

Nos prairies sont bien différentes des pâturages naturels des chevaux sauvages. Contrairement aux (mélanges de) herbes que l’on retrouve dans la nature, l’herbe semée pour les chevaux domestiqués est le résultat d’une sélection très précise. Elle doit être résistante au piétinage répété, au climat, à la sècheresse, elle doit être bien touffue,… Tout cela signifie aussi que l’herbe de nos prairies est beaucoup plus riche en hydrate de carbone et qu’elles favorisent la surconsommation, contrairement aux pâtures naturelles, plus arides.

La surconsommation de jeunes herbes de printemps peut toutefois provoquer divers problèmes de santé, comme des coliques gazeuses, des diarrhées ou des fourbures. Il est donc très important de prévoir un passage au pré graduel en ce début de saison. Soyez particulièrement attentifs aux chevaux plus sensibles aux problèmes digestifs et métaboliques : les poneys, les arabes, les morgans, mais aussi les chevaux obèses, souffrant de syndrôme métabolique équin, de Cushing ou ayant déjà souffert de fourbures.

Quelles précautions peut-on prendre pour la sortie au pré ?

  • Faites en sorte que votre cheval est bien nourri juste avant sa sortie. Il sera moins gourmand en arrivant au pré et consommera en moins grandes quantités. Donnezlui une bonne portion de foin, ou prévoyez-en dans la prairie.
  • Limitez le temps de broutage à maximum 30 minutes ou une heure, une à deux fois par jour dans un premier temps. Augmentez le temps de sortie progressivement au cours des premières semaines.
  • Sortez les chevaux de préférence tôt le matin, lorsque la concentration d’hydrate de carbone dans l’herbe est au plus bas.
  • Evitez de sortir vos chevaux après des nuits très froides ou de gel, où l’herbe se mettra à stocker de l’hydrate de carbone en masse dès les premières lueurs.
  • Vous avez un cheval à risque ? Considérez l’usage d’un panier à jeûne pendant la transition.

 

Source : Clinique vétérinaire de Granby

En savoir plus sur l’hydrate de carbone dans l’herbe et ses effets sur la santé équine : cliquez ici

L’herbe de printemps et la santé équine : cliquez ici

 

Vous devez vous connecter pour lire les éventuels commentaires à cet article.

Créer un compte ou Se connecter (si vous avez déjà un compte)

Membres

5213

photos

2052

likes

2278