Bien-être | Equitation naturelle/éthologie

L’échange d’expériences et de connaissances est primordial dans le milieu équestre

Sans le savoir, de nombreux cavaliers et/ou propriétaires causent du mal à leurs chevaux de manière tout à fait involontaire, par méconnaissance. Partant de ce constat, Sarah Bertrand a lancé un concept de conférences équestres qui vise à améliorer le bien-être des chevaux. Moncheval.net lui a tendu le micro pour une interview membre à l’honneur.

Pourriez-vous vous présenter ?

J’ai 28 ans, suis originaire de Chaumont-Gistoux (Belgique), active dans la communication et passionnée d’équitation.

 

Quel est votre parcours avec les chevaux ?

J’ai découvert les chevaux par le biais d’un stage à l’âge de 9 ans et n’ai plus jamais décroché depuis lors. Après plusieurs années en manège, j’ai commencé à m’occuper de chevaux vers 14 ans. C’est ainsi que j’ai découvert de nouvelles façons d’aborder les chevaux et l’équitation, et notamment l’éthologie, qui a été une véritable révélation.

Je prenais autant de plaisir à me documenter sur divers sujets comme le travail en liberté, l’endurance, le parage naturel voire la monte sans mors.

À 22 ans, j’ai réalisé mon rêve de petite fille en m’achetant mon propre cheval et j’ai mis en pratique toutes mes connaissances pour m’occuper de ma pouliche, Holly, alors âgée de 1 an. Tout comme les autres chevaux dont je me suis occupée, Holly me pousse constamment à me remettre en question et à explorer de nouveaux horizons.

 

Vous vous êtes lancée dans l’organisation de conférences équestres. Qu’est-ce qui a motivé cette décision ?

J’ai toujours apprécié me renseigner sur la thématique équestre et la conférence est un format qui me plaît car elle permet l’écoute de points de vue divers, tant de professionnels que de participants, mais aussi l’échange.

En grandissant, j’ai pris conscience, avec beaucoup de regret, que de nombreux cavaliers et/ou propriétaires causent du mal à leurs chevaux de manière tout à fait involontaire, par méconnaissance.

Cela nous est déjà tous arrivé et pourrait encore être le cas. Nous agissons par habitude ‘parce qu’on a toujours fait de la sorte’, sans se poser plus de questions. Ces conférences ont l’objectif d’ouvrir les esprits, de partager des expériences et de nouvelles connaissances, tout en gardant en tête qu’il existe autant de méthodes ou de solutions qu’il n’y a de chevaux ! :)

 

Vous avez prévu quatre conférences en 2019. Quelles sont les thématiques ?

  1. 17 février 2019 : Les soins alternatifs, au service de la relation Homme-Cheval. Sans quitter les médecines classiques, il est parfois possible de résoudre certaines tensions grâce à des méthodes plus naturelles. Lors de cette journée, les participants auront l’occasion de découvrir le shiatsu, l’olfactothérapie, la phytothérapie, la physiothérapie et les soins énergétiques. Les professionnels présentant ces thématiques expliqueront également en quoi ces méthodes peuvent être bénéfiques à la relation Homme-Cheval.
  2. 19 mai 2019 : Ethologie & Compétition : comment allier résultats sportifs et bien-être du cheval ? Lors de cette journée, les professionnels nous expliqueront leur façon d’aborder le travail avec les chevaux avec des objectifs sportifs. Du débourrage à la préparation à la compétition en passant par la mise en place d’un quotidien équilibré pour les chevaux de sport.
  3. 29 septembre 2019 : Les nouvelles modes : Paddock paradise, pieds nus, bitless, … des modes ou de réelles prises de conscience ? De nombreuses ‘modes’ sont apparues ces dernières années. Certains propriétaires délaissent les fers pour favoriser les pieds nus de leurs chevaux, leur donnent la possibilité d’être 24h/24 à l’extérieur dans les couloirs des paddock paradise ou laissent leur bridon de côté pour monter sans mors. Un seul but : le bien-être du cheval avec un retour à la nature. Mais, après des années de domestication, le cheval est-il physiquement et mentalement préparé à ces nouveaux changements ? Ce nouveau mode de vie peut-il convenir à tous les chevaux pour toutes les disciplines ? Effet de mode ou réelle prise de conscience révélant une manière de monter à cheval et de vivre de manière plus responsable ?
  4. 17 novembre 2019 : Le cheval guérisseur : ce que le cheval peut apporter à l’homme. Après avoir commencé ce cycle par ce que nous pouvons apporter aux chevaux, nous découvrirons lors de cette dernière journée ce que les chevaux peuvent, à leur tour, nous apporter. Tantôt éponge à émotions, tantôt miroir, le cheval et sa grande empathie n’ont plus à prouver leur place dans certaines activités telles que l’hippothérapie. De manière volontaire ou non, le cheval nous accompagne dans notre développement personnel, voire professionnel. Nous découvrirons différentes activités à travers lesquelles le cheval est utilisé et jusqu’où il peut naturellement nous guider.

Les intervenants sont sélectionnés tant sur leurs compétences que sur leurs expériences et ces journées s’adressent tant aux professionnels qu’aux particuliers qui souhaitent acquérir de nouvelles connaissances. Il s’agit de journées complètes. Nous prévoyons des temps de pauses avant, pendant et après les interventions. Le but est de favoriser l’échange entre participants et intervenants.

Pour moi, l’échange d’expériences et de connaissances, que ce soit au niveau amateur ou professionnel, est primordial dans le milieu équestre.

 

Que pensez-vous de www.moncheval.net ?

L’idée est très bien, mais je me suis fait une réflexion il y a peu : comme pour tout réseau, une application mobile serait agréable. La plupart de nos photos sont sur notre téléphone et il est peu intuitif de se connecter à la page internet pour y uploader des photos. Une application faciliterait la démarche. (ce développement fait partie de nos projets :), ndlr)

 

Quel est votre rêve équestre ?

Eternelle insatisfaite des écuries, je rêve d’ouvrir ma propre écurie. Je pense que c’est le problème des gens qui ne cessent de se renseigner et d’évoluer. Etre confiné dans une écurie qui n’optimise en rien les espaces est une réelle frustration ! Peut-être que mon autre rêve de petite fille se réalisera un jour : m’occuper de la gestion d’une écurie mettant, bien évidemment, le bien-être des chevaux au premier plan. Mais pas uniquement. Dans la même optique que les Conférences Equestres, je souhaiterais rendre cet espace propice au partage de connaissances. Bref, les idées ne manquent pas. Il n’y a plus qu’à trouver l’endroit (et les fonds !)… Avis aux investisseurs :)

 

Suivez Sarah Bertrand

Vous devez vous connecter pour lire les éventuels commentaires à cet article.

Créer un compte ou Se connecter (si vous avez déjà un compte)

Membres

4040

photos

1617

likes

1862